Nantes Infos

« Miniatures », la nouvelle création de Royal de Luxe à Nantes

Nantes, port d’attache de la compagnie de théâtre de rue Royal de Luxe, a le plaisir d’accueillir son nouveau spectacle de place dénommé « Miniatures », pour 20 représentations du 29 juillet au 20 août, sur la place de la Petite-Hollande.

« Miniatures » est un spectacle d’1 h 30, joué en extérieur sur une scène bi-frontale, où deux gradins,de public se font face. Royal de Luxe donne rendez-vous tous les jours sauf le lundi. Les mardis, jeudis, vendredis, samedis et dimanches à 17h ; les mercredis à 15h. Gratuit et tout public, sans réservation : la billetterie ouvrira 3 heures avant chaque représentation, dans la limite des places disponibles.

L’histoire, imaginée par Jean-Luc Courcoult :

Ce spectacle est un simple rêve.

À l’heure où notre planète se bouleverse, j’invite volontiers les spectateurs à voguer dans le rêve d’un pilote de ligne. «Il s’agit d’un grand voyageur. Il passe la majeure partie de son temps au-dessus des nuages (songeant peut-être y croiser Saint-Exupéry).

Et justement, un jour de pilotage automatique, il s’endort aux commandes et traverse des miroirs comme Alice au pays des merveilles.

Il se trouve dans un autre lui-même, mêlant sa famille, faisant du saute-mouton sur le dos des catastrophes de la planète (surplombant des conflits qu’il visionne de si haut comme autant de phénomènes miniatures).

Il ressemble à beaucoup de gens, loin des réalités et s’enfonce dans le dédale de son esprit ; ballotté par l’image de son père maréchal du balayage, celle de sa mère femme de ménage (et reine-mère à minuit !), les soeurs pareilles planant à 5 cm du sol et les migrants qu’il voit flotter dans les océans ;

il survole cette « industrie du mensonge » organisée par le pouvoir du monde de façon presque douce ou tendre.

Avec souplesse, il dessine un sentier comme notre inconscient lorsqu’il s’amuse à nous perdre, dans cette cohérence incohérente.

Le procès dont il s’accuse pourrait être celui d’un Kafka espiègle ou celui d’une planète qui ne s’en fait pas dans ce temps qui s’enfuit.

15/07/2017 | 0 commentaire

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Audiences annuelles des sites du réseau Media-WebSalon Chocolat
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136 avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter