Nantes Infos

Nantes : 600 000 masques lavables et réutilisables seront distribués

Nantes distribuera un masque lavable et réutilisable à chaque Nantais
600 000 masques grand public labellisés AFNOR ont été commandés auprès de fournisseurs homologués. Johanna Rolland a par ailleurs proposé aux Maires de la Métropole que Nantes Métropole puisse coordonner l’acquisition de masques en tissus pour toutes les communes qui le souhaitent.

Un appel a par ailleurs été lancé aux acteurs de l’ESS et du secteur industriel pour développer une production locale de masques en tissu. Enfin la plateforme Entraide de la Ville de Nantes mobilise les citoyens volontaires pour produire des masques en tissu selon le patron rendu public par l’AFNOR et favorise la mise en relation avec des personnes qui ont des besoins immédiats.

600 000 premiers masques grands publics commandés

La commande de 600 000 premiers masques en tissus à deux prestataires pour une première livraison annoncée au départ du Portugal par voie routière cette semaine. Les livraisons devraient s’échelonner sur les trois prochaines semaines.

Les masques ont été commandés par la Ville auprès d’entreprises certifiées, selon les recommandations de l’AFNOR.

Appel à la production locale de masques auprès des acteurs de l’ESS et du secteur industriel

Des entreprises industrielles du territoire travaillent aujourd’hui à réorienter leurs capacités de production afin de soutenir l’effort en matière d’équipements de protection individuelle. 

De nombreux particuliers, associations et collectifs se sont engagés dans la fabrication bénévole de masques grand public en tissus donnés à des associations et professionnels demandeurs. Afin de soutenir ces initiatives, la Ville a mis en place un dispositif dédié « à vos masques ». Dans ce cadre la Ville invite à la réalisation de masques au modèle AFNOR, favorisant le plus possible, dans une premier temps, le ré-emploi de tissus et matériaux. L’équipe Entraide fait le lien entre les personnes désireuses de donner du tissu, des machines à coudre et des personnes en recherche de ces matériels.

Les particuliers et associations qui les fabriquent peuvent faire état sur une carte collaborative des dons qu’elles ont fait ou les mettre à disposition dans des boites à dons progressivement mises en place chez les commerçants de proximité et les offrir à leurs voisins.

Pour les personnes et groupes qui fabriquent un nombre significatif de masques et atteignent les limites de leur capacité de réemploi de matière, la Ville a passé des commandes pour pouvoir leur mettre à disposition gracieusement du tissu au mètre ou des kits déjà préparés (tissu, élastique et fil).

Cela sera notamment le cas, par exemple, pour soutenir les collectifs « couturières solidaires de Loire Atlantique » (60 couturières sur Nantes), « masques pour tous » (20 couturières) et l’association Bonne Garde (6 couturières).

Enfin, l’Association Des Femmes en Fil, a pris l’initiative de lancer un projet fédérant une quinzaine d’associations de quartier et déjà plus de 100 couturières bénévoles avec l’objectif ambitieux de fabriquer 15 000 masques, qui seront donnés gracieusement aux habitants des quartiers où ils seront fabriqués.

Concrètement, on trouve sur le site et la page Facebook une carte collaborative et des formulaires « je suis un particulier, je fabrique, je donne » ou encore «mon collectif de couturières et couturiers a besoin du soutien de la Ville ». https://metropole.nantes.fr/entraide

https://www.facebook.com/groups/144658683553985)

« Mon objectif est que chaque Nantais.e puisse bénéficier d’un masque lavable et réutilisable au moment du déconfinement, la Ville de Nantes a passé des commandes en ce sens et j’ai proposé aux Maires de la Métropole que Nantes Métropole coordonne la commande de masques pour toutes les communes qui le souhaitent. Je compte également sur la mobilisation de notre territoire c’est pourquoi la Métropole a lancé un appel auprès des acteurs de l’ESS et que la Ville soutient toutes les initiatives de fabrication associatives et de collectifs », a déclaré Johanna Rolland , Maire de Nantes.

20/04/2020 | 0 commentaire
Article suivant : « Mort de Steve Maia Caniço : « tous les parlementaires de Loire-Atlantique doivent demander une commission d'enquête. » »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter