Nantes Infos

NANTES : La formation professionnelle pour les demandeurs d’emploi en question

Le syndicat CGT-AFPA a lancé une action à destination des demandeurs d’emplois, du 30 novembre au 4 décembre, « Se former plutôt que chômer ». L’objectif est bel et bien de dénoncer l’évolution des pratiques en matière de formation professionnelle. Cette opération nationale a trouvé une résonnance sur la métropole nantaise.

La semaine passée, des opérations de diffusion de tracts et de questionnaires ont été menées par les militants de la CGT-AFPA devant les agences de pôle emploi Nantes Centre, Haluchère, Malakoff, St Herblain et St Sébastien. Partant du constat que le nombre de stagiaires demandeurs d’emplois a baissé de 33% à l’AFPA (Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes) entre 2007 et 2012 et que l’AFPA dispose de milliers de places de stagiaires non-occupées dans des secteurs où des emplois sont non-pourvus, le syndicat a souhaité comprendre ce qui coince en allant à la rencontre des bénéficiaires directs. 

« Avez-vous besoin d’une formation ? », c’est la question posée aux demandeurs d’emplois. Et si oui, « quelles sont les raisons pour lesquelles vous n’avez pas pu faire de formation ? ». 150 réponses ont été recueillies pendant l’opération. Même si elles n’ont pas encore été dépouillées, quelques éléments de réponse émergent déjà. « Il ressort globalement un état de désarroi. Les demandeurs d’emploi qui se déplacent viennent généralement pour le traitement de leurs dossiers administratifs. Le processus est long, et souvent, il n’aboutit pas. », explique le Délégué syndical CGT-AFPA de St Herblain, Frédéric Racinne. 

Une énième dénonciation du fonctionnement de Pôle Emploi ? « Pas vraiment ». Solidarité entre services publiques ou conviction sincère ? Frédéric Racinne développe : « Pôle emploi est un prescripteur. C’est un outil qui fonctionne si on lui donne les moyens de fonctionner ». 

C’est plutôt le financement de la formation professionnelle que le syndicaliste blâme et notamment en Pays de la Loire. « Ce sont les choix faits par la Région qui ont mis à mal le volet  formations qualifiantes ». Il évoque le fait que la Région n’a pas baissé ses financements mais les a répartis entre l’orientation et la formation professionnelle, ce qui réduit de facto le volet formation. Par ailleurs, il explique que la Région a mis en concurrence l’AFPA avec des organismes de formations privés, ce qui a réduit le flux géré par l’organisme public. 

Nous saurons bientôt ce qu’en pensent les principaux concernés. Le résultat de cette initiative- enquête devrait être connue d’ici quelques semaines.

12/12/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « NANTES : Périphérique bloqué par les opposants à l’aéroport Notre-Dame-des-Landes »
Article suivant : « NANTES : Mouvement de grève dans les EHPAD nantais »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter