Nantes Infos

Nantes : le Premier ministre Jean Castex a posé la première pierre du CHU

Le Premier ministre Jean Castex est venu ce vendredi matin à Nantes, poser la première pierre du nouveau CHU qui verra le jour sur l'Île de Nantes. Il était accompagné de la maire de Nantes, Johanna Rolland, le préfet des Pays de la Loire et de la Loire-Atlantique, Didier Martin et la secrétaire d'État, Sarah El Haïry.
Pose de la première pierre du futur CHU avec jean Castex
Pose de la première pierre du futur CHU avec jean Castex

Unique en France, le futur Quartier de la Santé, créé autour du futur CHU dont la première pierre est posée aujourd’hui, va créer une nouvelle dynamique pour la formation, la recherche et l’innovation en santé. La participation de l'Etat était fixée à 225 millions, mais l'Etat a sorti une rallonge de 175 millions ce qui porte sa participation à 400 millions d'euros.

« Nous devons réinvestir notre système de santé. C'est un des enseignements majeurs de cette crise. Ce n'est pas le seul et ce que vous faites ici à Nantes nous offre aussi des perspectives et nous montre le chemin. Voilà un projet qui est la preuve tangible de ce réinvestissement. Alors bien sûr, me direz-vous, 10 ans, il a commencé bien avant la crise sanitaire. On peut se dire en France, 10 ans finalement, vous êtes des gens rapides et efficaces Madame la présidente de région. Je dis ça pour en rire, mais nous pourrions en pleurer. Et là aussi, il faudra tirer quelques enseignements pour que tous ces projets, qu'ils soient sanitaires ou autres, ne mettent pas, croulant sous les procédures, autant de temps pour se concrétiser parce qu'ils correspondent à l'intérêt de nos concitoyens. Donc 10 ans, disais-je, et je ne parle pas de petites choses, je crois poser la première pierre du plus gros projet hospitalier en cours en France. » A déclaré le Premier ministre.

Le nouveau CHU devrait voir le jour d'ici 2027, le chantier a pris un peu de retard par rapport au calendrier initial.

Des manifestants réunis devant le chantier du CHU

Une trentaine de soignants de l’hôpital et l’intersyndicale CGT du personnel ont dénoncé le coût du projet 1 milliard 247 millions d’euros et la suppression des lits avec ce nouvel hôpital dans les Pays de la Loire.

Le syndicat estime que la construction du nouvel hôpital entraînera de lourdes contraintes budgétaires : "dans le meilleur des cas, c’est plus de 600 millions d’euros d’encours de dettes que nous allons devoir supporter contre moins de 200 millions d’euros aujourd’hui".

Le secrétaire général de la CGT du CHU de Nantes s’est vu refuser l’accès à la cérémonie officielle de Monsieur Castex alors qu’il avait une invitation. Il a été fouillé, méprisé par le représentant du ministre… Il venait pourtant porter la parole des hospitaliers maltraités!!!!

Auteur : MJ | 21/01/2022 | 0 commentaire

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter