Nantes Infos

Nantes : Les conseillers bancaires et guichetiers de la poste se mobilisent

La CGT propose la signature d’une pétition pour le maintien des bureaux Decré et Champs à 9h30 le 5 février 2019, devant le bureau de poste de champs de Mars.

La situation en bureau de poste se dégrade comme jamais, avec une aggravation du manque de personnel suite à la décision de ne plus remplacer les salariés en absence courte qui a pour conséquence aussi la fermeture pure et simple de bureau de poste.

Coté force de vente, la décision unilatérale de la Direction du Réseau (bureau de Poste) d’imposer de nouveaux horaires de travail restreints aux conseillers bancaires et financiers provoque la révolte de ceux-ci. La nouvelle organisation contraindra leur capacité à s’adapter aux besoins des usagers. Le personnel refuse cette décision qui contraint son autonomie et pénalise le service rendu à la population menaçant aussi le développement économique de l’entreprise.

Pourquoi ?

Parce que la Direction veut imposer des horaires et jours d’activités alors que les conseillers bancaires ont besoin de liberté organisationnelle pour accueillir les clients en fonction de leur demande. 

Stratégiquement, La Poste n’adapte pas les horaires d’ouverture des bureaux en fonction des besoins de la population, elle participe au contraire la baisse de fréquentation, en retardant l’ouverture de ses bureaux.

En effet, cette situation risque de conduire à terme, les professionnels, impactés par la fermeture de bureaux ou les restrictions horaires dans l’agglomération nantaise, à se tourner vers la concurrence.

Ces décisions vont donc à l’encontre de l’intérêt des salariés et du développement commercial de La Poste, le maillage et la proximité territoriale étant un atout essentiel pour La Poste.

Concernant les fermetures des bureaux de Champs de Mars et de Decré, comment la Poste peut justifier de fermer des bureaux avec l’augmentation de la population qui exige au contraire plus de service public. La charge de travail de ses bureaux va se déplacer vers les bureaux de Nantes-Bretagne et de Nantes-Talensac, dégradant ainsi les conditions de travail de ses salariés, et augmentant le temps d’attente pour des usagers déjà pénalisés par les fermetures !

De plus, la direction a annoncé envisager de transformer 38 bureaux sur les 71 du 44/85, ce qui conduira à l’externalisation de l’activité postale soit vers des commerces, soit vers des mairies avec pour conséquence une diminution ou la suppression de plusieurs services actuellement proposés en bureau de poste.

Pour la CGT, c’est inacceptable car La Poste va encore toucher des aides publiques pour créer des emplois alors qu’elle en supprime à tour de bras ! 

La Poste est un service public de proximité, pas besoin de Grand Débat ! Défendons le !

02/02/2019 | 0 commentaire
Article précédent : « Nantes : la CGT écrit une lettre ouverte à la députée Valérie OPPELT »
Article suivant : « Nantes : La magie de Noël avec les petits frères des Pauvres »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter