Nantes Infos

Steve : la mort d’un jeune homme prend une tournure de récupération politique odieuse

Suite au rapport de l’IGPM et à 8 mois des élections municipales la mort de Steve n'autorise pas les commentaires politiques sur ce drame. L'heure est au recueillement, au soutien de la famille et à la recherche de la vérité.

La préfecture et la mairie de Nantes sont mises en cause alors que le rapport de l’IGPM dédouane les policiers. Rapport déjà contesté pour son objectivité.
L’avocate Mariane Rostan qui a déposé plainte au nom des participants à la soirée techno a indiqué : "Je tiens à rappeler que ça fait vingt ans que ça s'organise à cet endroit-là, qu'on n'avait jamais eu de tels incidents. Le problème, ce n'est pas l'organisation de l’événement. C'est l'intervention de la police." Et de poursuivre « Rien ne justifie l’utilisation de telles armes. Les propos du préfet sont difficilement entendables. Et ceux du président Emmanuel Macron sont atterrants. Il a fallu attendre trois semaines pour qu’il s’exprime sans avoir un seul mot pour la famille de Steve Maia Caniço. »



Edouard Philippe Premier ministre a souhaité aller plus loin dans la recherche de la vérité. « J'ai décidé de saisir l'inspection générale de l'administration (IGA) pour aller plus loin et comprendre les conditions de l'organisation de l'événement. » Le gouvernement empêtré dans sa mauvaise communication de crise d’un drame qui devient une affaire d’état.




Carton jaune à Laurence Garnier LR qui commente les derniers évènements sur son compte Twitter : « Le rapport de l’IGPN dédouane la police, et charge préfecture et mairie. Le quai Wilson doit être équipé de garde-corps. »



Johana Rolland dans un communiqué rappelle : plus que jamais, l’heure n’est pas à la polémique mais à la recherche de la vérité. Je constate qu’après cinq semaines d’enquête, l’IGPN n’est toujours pas en mesure de dire ce qu’il s’est passé dans la nuit du 21 au 22 juin dernier, sur le quai Wilson, à Nantes. C'est pour le moins troublant et inquiétant. Comme depuis les premiers jours, je demande la vérité, la transparence doit être totale. Nul ne peut transiger sur la transparence quand il s’agit de la mort d'un homme. »


Le drame de Steve montre l’improvisation et les dysfonctionnements de l’exécutif dans la chaîne de commandement.

De nombreux appels au rassemblement pour rendre hommage à Steve Maia Caniço ont été lancés sur les réseaux sociaux. Ces derniers entendent se donner rendez-vous samedi prochain, le 3 août, aux à 13 heures, au centre-ville de Nantes.

Auteur : NG | 31/07/2019 | 0 commentaire
Article suivant : « Nantes aura de nouveaux tramways en 2022 »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter